icon facebook

Présentation

icon facebook

Réglementation

 

icon facebook

Revendications

Le Syndicat national des ingénieurs agréés en génie civil et bâtiment (Snia-GCB) a appelé hier, à partir de Boumerdès, à la création d’un observatoire de risques pour se prémunir contre les catastrophes naturelles. 

“Cette structure plus qu’indispensable permettra d’identifier, de répertorier et de classer les zones à risques”, a indiqué Hadjeres Omar, président du bureau national, lors de son intervention à ce regroupement qui s’est déroulé à la maison de culture Rachid-Mimouni. 

Dans un rapport de 70 pages qu’ils ont transmis au ministre de l’Habitat et au président de la République, le Syndicat des ingénieurs en bâtiment demande, également, la mise en place d’un office national de risques et des catastrophes nationales. Le rôle de cet organisme est d’assurer la gestion de toute catastrophe naturelle. 

“Les walis ne suffisent pas à eux seuls d’assurer la gestion d’une catastrophe, il faut un organisme spécial chargé de mener cette mission, à commencer par la mise en place d’un programme de prévention et de sensibilisation”, indique M. Hadjeres. 

Et de s’interroger: “Il n’est pas normal qu’en Algérie où l’activité sismique est très présente avec même des risques de tsunami, on ne dispose pas encore d’un plan ni d’un programme de sensibilisation pour catastrophes nationales”, dit-il. 

Et il cite l’exemple du séisme du 1er août 2014 qui a ébranlé Alger où l’on a enregistré plus de six morts, tous ont perdu la vie par affolement à cause de l’absence d’une politique de sensibilisation. 

“Ces cas n’existent pas au Japon par exemple, où la population est bien préparée”, ajoute-t-il. 

Il cite également l’exemple de Bouira où trois personnes ont perdu la vie tout récemment dans des inondations à cause d’un problème de prévention. 

Le rapport du Snia préconise d’identifier toutes les compétences implantées dans les wilayas à risques (ingénieurs, architectes, médecins, sauveteurs…) pour faciliter leur contact et éventuellement leur intervention en cas de problèmes liés à des catastrophes naturelles. 

Les ingénieurs demandent dans leur document la démolition immédiate de toutes les constructions classées rouge dans la wilaya d’Alger, de Boumerdès et de Tipasa. 

“Nous avons identifié des centaines d’immeubles classés rouge à La Casbah, Dergana, Aïn Benian, Bologhine, Alger-Centre, ils doivent être évacués sans plus tarder”, indique M. Hadjeres, qui précise que d’autres logements nécessitent des restaurations dans les plus brefs délais. 


Madjid T193694 boumerdes le syndicat national des ingenieurs en genie civil


APROPOS

Le syndicat  National des Ingénieurs Agréés en Génie civil  (par abréviation le SNIA gcb) est une organisation patronale  (enregistré le 10/12/2013 au prés du Ministre du travail et de l’action sociale sous le n° 100)   sous forme de  syndicat d’employeurs (dans le cadre de la loi 90-14 du 02/06/1990 portant  organisation de l’activité  syndicale

 1234588555555555555555555555

 

 

  • Lettre du président

     

    Lettre du président du SNIAgcb Chers adhérentes et adhérents au SNIAgcb,

    555555555555

    Chers collègues ingénieurs civils,
    Chers bâtisseurs,
    Ce syndicat national des   ingénieurs agréés en génie civil et bâtiment  (SNIAgcb) est un moyen de préservation et de développement du métier de l’ingénieur ; mais aussi un espace d’expression et de développement de l’acte de bâtir en Algérie. J’ai eu l’honneur avec seize autres collègues d’être membre  fondateur, de cette organisation qui commence  à mettre en valeur le métier de l’ingénieur.

    Read more...
  • Objectifs

Actualités & événements

Reflexions et contributions Industrialisation de la production de logements en Alg&eacut...
Catastrophes naturelles LES CATASTROPHES NATURELLES La terre est en éternelle...
Bilans annuels LES BILANS Le SNIA gcb présente chaque année à...
Activités interne ACTIVITES OFFICIELLES DU SNIA gcb 1. REUNION DU 27/09/2014 A...

Agrément d'ingénieur

Pour plus d'information sur nos activités

Vous pouvez accéder à notre base documentaire .