Actions de revendication

« Dans un Etat juste et fort, c’est à la puissance publique que revient la responsabilité de veiller au respect des métiers ».


« Déclaration commune de l’OIT & OMS (ONU) »

En Algérie, c’est le SNIAgcb qui veille au respect du métier de l’ingénieur civil et interpelle la puissance publique pour sa responsabilité au tant que de besoins.
« Déclaration de constitution du SNIAgcb »

Le SNIAgcb en tant que structure légale de défense des intérêts moraux et matériels des ingénieurs n’a pas cessé de défendre le métier de l’ingénieur par ses positions qui se résument comme suit :

1. Projet de loi sur la maîtrise d’œuvre (élaboré par le ministère MHUV en 2012) ou l’ingénieur est écarté.
Le SNIAgcb (ex. FIB, avant même l’obtention de son précipice d’enregistrement au prés du Ministère du Travail) avait réussi à réunir les organisations d’ingénieurs UNIC ANII et ORAICE. Elle a exprimé son opposition à cette loi élaborée sans la participation des ingénieurs. Elle a alerté toutes les instances de l’Etat par une lettre commune du …………………………… (voir PJ).
Le projet de loi à été retiré.
2. Projet de décret modifiant l’arrêté inter ministériel du 15 mai 1988, élaboré par le CNOA en février 2014 et parrainé par le MHUV ; donnant l’exclusivité de la maîtrise d’œuvre à l’architecte, en modifiant l’article 3 qui consacre la qualité de maître de l’œuvre à l’ingénieur en sa qualité de bureau d’étude technique spécialisé.
Le SNIAgcb avait organisé le 26 mars 2014 (à 20 jours des élections présidentielles) un «Sit in » de plus de deux cent ingénieurs , devant le siège du ministère (MHUV), sous la pluie et la grêle. (voir PJ)
Le décret à été retiré

3. Plate forme de revendication des ingénieurs agréés du 27/09/2014.
Le bureau National élargi du SNIAgcb avait élaboré lors de la séance du 27/09/2014 , une plate forme de propositions et revendication de 27 points , transmise au ministère le 29/09/2014 ; pour améliorer les conditions d’exercices de la profession et pour une meilleure participation de l’ingénieur dans l’édification du pays.
Le Secrétaire Général (en présence de s 4 directeurs généraux) avait reçu une délégation du BN du SNIAgcb le 15 janvier 2015. Il s’était engagé à faire participer l’ingénieur et avait insisté pour que le SNIAgcb œuvre pour la création de l’Ordre National des Ingénieurs.
Le projet de l’Ordre National a été élaboré par la SNIA. Le Premier Ministre à installé une commission interministérielle présidée par la MTP qui a examiné le projet. Les réserves ont été levées.
Le projet de création de l’Ordre National des ingénieurs civil est en attente de publication. (Le dossier est au niveau du Secrétaire Général du Ministère des transports et des travaux publics ; depuis le ……………..)

4. Projet d’arrêté interministériel modifiant l’arrêté interministériel du 15 mai 1988, signé en juillet 2015 par le Ministre de l’habitat ( MHUV) et des Finances (sous pression du CNOA qui avait organisé un Mini Sit in devant le MF).
Le SNIAgcb avait :
1. Exprimé par lettres son opposition à toutes les instances du pays, vainement.
2. Publié un communiqué de presse pour alerter l’opinion public en date du 08/09/2015.(PJ)
3.Organisé un Sit in devant le siège du ministère MHUV le 27/09/2015 (voir PJ)
Le SNIAgcb à été reçu par les services du Premier Ministre et le projet à été rejeté le 15 décembre 2015, par le Premier Ministre .
Le projet à été modifié après retrait de l’annexe n°2 (qui excluant les ingénieurs) . Il a été modifié et approuvé par décret n° 16-224 en date du 22/08/2016. 

APROPOS

Le syndicat  National des Ingénieurs Agréés en Génie civil  (par abréviation le SNIA gcb) est une organisation patronale  (enregistré le 10/12/2013 au prés du Ministre du travail et de l’action sociale sous le n° 100)   sous forme de  syndicat d’employeurs (dans le cadre de la loi 90-14 du 02/06/1990 portant  organisation de l’activité  syndicale

 1234588555555555555555555555

 

 

Agrément d'ingénieur